Bruno Maurice

Bruno Maurice

Accordéon

Musicien atypique, Bruno Maurice est un artiste discret et à la fois incontournable de l’accordéon contemporain.

Peintre des sons, il considère la musique comme un geste de création de chaque instant dont les couleurs naissent du silence et du souffle vivant de son accordéon.

Après avoir commencé l’apprentissage de l’accordéon à 6 ans, il décide à l’âge de 10 ans de consacrer sa vie à la musique. Depuis, Bruno Maurice trace son chemin librement, au gré du temps, du hasard et de ses rencontres et de ses voyages, aimant se mettre en danger, casser les codes  pour mieux impulser la pensée créatrice. Son duo avec l’improvisateur Jacques Di Donato (clarinette) en est la présente illustration (album « L’homme de la route », 2020).

En 1993, sa rencontre avec le grand interprète ukrainien Vladimir Besfamilnov sera un tournant déterminant de son parcours, qu’il vivra comme une véritable révélation dans la réalisation du geste artistique et de la pensée musicale.  Il repartira de Kiev en 2002 avec l’instrument confié  par son maître, l’accordéon « Appassionata », modèle unique au monde véritable trésor de la facture instrumentale. Ce sera le début d’une refonte fondamentale de sa technique et d’un travail de recherche basé sur la physiologie du geste musical permettant la mise en résonnance de la relation corps-instrument… 

Soliste recherché dans la musique de chambre et symphonique, Bruno Maurice est invité par les « Symphonistes d’Aquitaine », l’Orchestre de la Garde républicaine, l’orchestre régional de l’Ile de la Réunion, l’orchestre symphonique de Taipei, … Dans la création contemporaine il rejoint les ensemble Ars Nova, 2E2M, Proxima Centauri, Laboryntus, les compositeurs Bernard CavannaJean-Yves BosseurFrançois Rossé, Etienne Rolin, Oscar StrasnoyMartin Matalon

Bruno se produit en récital dans des répertoires de tous styles et époques, de J.S. Bach, M. de Falla, A. Piazzolla à V. Semyonov, de ses compositions et improvisations personnelles au répertoire contemporain de L.Berio, F. Bedrossian…

On le retrouve encore au sein du Trio Miyazaki (koto, accordéon, violon), du Trio Evea (accordéon, violon, violoncelle), en duo avec le violoncelliste Raphaël Jouan.

Le 6 juin 2019, au collège de France, le cinéaste Amos Gitaï lui confie l’ouverture musicale de son colloque sur le processus de la création artistique.

Compositeur autodidacte, Bruno Maurice a écrit trois concertos avec orchestre à cordes: « Cri de Lame » (2007) pour accordéon (concerts à Taïwan et Bordeaux) , « Turbulences »(2013), double concerto pour accordéon et clarinette (concerts à Marmande et à l’île de la Réunion), « Aquarius » (2019), double concerto pour accordéon et bandonéon (symphonistes d’Aquitaine).