Édition 2022

Édition 2022

15 juillet au 29 juillet 2022

2020, résilience… 2021, résistance… 2022, renouveau…

Si 2020 fut l’année de la résistance, 2021 celle de la résilience, 2022 sera assurément celle de la renaissance.  Non que l’Académie-Festival des Arcs ait jamais rendu les armes – bien au contraire ! Mais après 2 éditions chahutées (c’est un euphémisme !), cette 49ème du nom que nous peaufinons marquera sans nul doute un renouveau et donnera le la pour les célébrations du cinquantenaire à venir, en 2023.

Il n’est jamais facile de présenter en quelques lignes une nouvelle édition de l’Académie-Festival des Arcs.  Cette manifestation dense et intense, à laquelle participent plus de soixante artistes de renommée mondiale est si polymorphe qu’il est difficile de la cerner !  Faut-il souligner – une fois de plus ! – que contre vents et marées tous les concerts et les conférences restent gratuits, permettant ainsi à des milliers de personnes, mélomanes ou néophytes, musiciens ou golfeurs, borains ou parisiens, randonneurs solitaires ou familles nombreuses d’assister à plus de quarante concerts d’une prodigieuse qualité ? Faut-il mettre en avant la programmation audacieuse, variée et exigeante qui chaque année explore une thématique nouvelle (pas moins de 30 compositeurs et compositrices romantiques français seront mis à l’honneur entre le 15 et le 29 juillet prochain !), promeut un compositeur vivant, permet la découverte de dizaines d’opus de musique de chambre injustement méconnus, ou célèbre les chefs d’œuvres intemporels dont on ne se lasse jamais ? Faut-il mettre en avant l’opportunité unique offerte chaque été à la vingtaine de jeunes talents invités à se produire sur les différentes scènes des Arcs, la somme de connaissances transmise par les professeurs aux 160 stagiaires qui se pressent à l’Académie ou les vocations rendues possibles par les innombrables rencontres humaines et musicales ? Doit-on plutôt parler des conférences, des actions envers les jeunes publics, des cartes blanches, des anniversaires qui ne manquent pas d’être célébrés (Franck et Proust pour 2022), des concerts en plein air, des concerts des stagiaires ? Devons-nous célébrer l’arrivée de nouveaux visages parmi l’équipe des artistes, ou le retour des anciens, l’avènement des stars de demain ou la bouleversante fidélité des piliers du Festival, la loyauté de nos partenaires institutionnels et privés, ou l’engouement des adhérents de notre association ? 

Peut-être devons-nous simplement embrasser toutes les facettes de cet évènement magique, organisé dans un endroit magique par une équipe et des partenaires magiques, célébrer nos racines profondes avec le retour de l’Académie, nous féliciter de la chance qui nous est offerte de pouvoir partager la Musique sans retenue, sans préjugés, sans compter…et sans masque (peut-être!) et surtout, surtout ! mesurer la chance que nous avons de contribuer, chacun à notre façon, à la pérennité de l’incroyable aventure de l’Académie-Festival des Arcs.

Eric Crambes, directeur artistique